TRIBUNE LIBRE : Lettre ouverte à Gilles Simeoni… et aux cadres d’Inseme pà a Corsica

 

En 2012, durant le débat des Ghjurnate di Corti, j’avais interpellé publiquement vos représentants à la tribune, rappelant le rôle décisif des catholiques modérés en Irlande. Contre vents et marées, ils avaient permis l’ouverture de discussions politiques avec Londres en imposant, par Sinn Fein interposé, la présence de l’IRA à la table des négociations, ce qui allait aboutir aux Accords du Vendredi Saint. Je concluais en vous demandant de vous unifier, et d’abandonner les divers sigles de votre mouvance « modérée » pour un seul — les différences entre vous étant, selon vos propres dires, si peu importantes —, pour enclencher dans un deuxième temps une union politique avec Corsica Libera. J’insistais sur la nécessité d’une réponse unitaire face aux blocages de l’État pour lui imposer un processus de négociations en Corse…

Depuis, avec l’arrêt du FLNC et, après celle de Bastia, la victoire du 15 décembre, confirmée par les Législatives en 2017, la situation a évolué.

L’union Femu a Corsica-Corsica Libera a été plébiscitée par une majorité de l’opinion corse. Votre alliance électorale renforcée dans un premier temps avec le PNC s’étant avérée productive et ayant débouché sur l’union avec Corsica Libera. Et ce malgré les couacs de Bastia et de Porti-Vecchju en la matière et les ratés d’Aiacciu, où certaines accointances critiquables qui malheureusement perdurent, ont pesé lourd par rapport à l’union des Nationalistes depuis les Municipales de 2014. Lire la suite

CHEMINEMENTS PHILOSOPHIQUES ET POLITIQUES

Dans un discours tenu pour la réouverture du Collège des Bernardins à Paris le 12 septembre 2008, Sa Sainteté le pape émérite Benoît XVI, a entretenu son auditoire sur :

– Les origines de l’approche de Dieu par l’Occident,

– Les racines de la culture européenne.

Loin de faire l’apologie de l’évêque de Rome, ni d’en être un zélé contradicteur, notre propos est de proposer une réflexion philosophique et politique en fonction des cinq points développés dans cette conférence : le but des moines, leur méthode, leurs outils, leur travail et leur quête. Lire la suite

CONTENU DE LA CONFÉRENCE/DÉBAT À ECCICA SUARELLA

0_20156120_1408121449274331_4314419565946330873_n

Le cercle de réflexion « I CHJASSI DI U CUMUNU » a organisé une  conférence-débat  à Eccica -Suarella le

Jeudi 20 Juillet 2017, à 19 h  

Casa Cumuna

La réunion-débat a traité de la thématique :

« Pour un Projet de Développement Durable de la Corse »

Elle a été présentée par Adrien Leschi assisté de Jean Antoine Fieschi, Roger Micheli, Pierre Poggioli et Roccu Taddei

Lire la suite

CONFÉRENCE/DÉBAT À ECCICA-SUARELLA

Le cercle de réflexion « I CHJASSI DI U CUMUNU », organise une  conférence-débat  à Eccica -Suarella

Jeudi 20 Juillet 2017, à 19 h  

Casa Cumuna

La réunion-débat traitera de la thématique :

« Pour un Projet de Développement Durable de la Corse »

Elle sera présentée par Adrien Leschi et Roger Micheli

La réunion est ouverte à toute les personnes interessées par des échanges fructueux et enrichissants autour de cette problèmatique. Notre cercle se donnant pour ambition de donner la parole aux participants et de les faire s’exprimer sur cette thèmatique, nous invitons cordialement les personnes interressées à venir en parler avec nous.

Nous leur lançons un appel, comme à l’occasion de chacune de nos réunions publiques, en leur demandant de nous faire parvenir d’éventuelles contributions à l’adresse mail suivante ichjassi@gmail.com afin d’enrichir notre réflexion commune et les futurs débats sur cette question.

Des contributions et documents divers sont d’ores et déjà à la disposition des participants et des personnes interessées par nos échanges qui ont la possibilité d’en prendre connaissance sur les outils de communication du cercle (Blog, Page facebook, Twitter…).

ichjassi@gmail.com

 

 

TRIBUNE LIBRE : De l’Alternance à l’Alternative. O Corsu, un ti scurdà di a filetta

J’ai été interpellé cette semaine par deux posts[1], publiés dans des pages Facebook, qui m’ont pour le moins laissé un goût d’amertume.

Non pas que leur contenu me surprenne, – ayant suffisamment pointé du doigt dans mes ouvrages et prises de position, les dangers qui guettent la revendication corse, et ce d’autant plus aujourd’hui que celle-ci s’est imposée comme l’alternance dans quasiment toutes les institutions de l’île – ….

Non ce qui m’a frappé, c’est ce désarroi, certes empreint d’une certaine lucidité,  mais aussi d’une déception voire d’une certaine colère désespérante pour  nous et toute une génération, qui transparaît dans ces lignes émanant de deux personnes issues ou proches de la mouvance nationaliste corse, qu’elles me pardonnent si je ne donne pas leurs coordonnées, mais elles se reconnaîtront facilement. Lire la suite

TRIBUNE LIBRE : MA VISION DE LA CORSE

Introduction : voici 11 000 ans que la Corse vit !

C’est en effet vers 9 000 avant JC que la montée des eaux sépare en deux la grande île CorsoSarde. Mais parler de la Corse c’est d’abord parler des gens qui y vivent.

Dans cette fresque temporelle post-révolutionnaire, une date marque un bouleversement de l’histoire et de la sociologie de la Corse : c’est l’année 1962.

Cette année là est un point d’inflexion pour la population de l’île. Avec 180 000 habitants elle est au niveau de 1821, le niveau qui était le sien sous Louis XVIII, l’année où décède Napoléon.

Gentili1.png

Lire la suite