CONTENU DE LA CONFÉRENCE/DÉBAT À ECCICA SUARELLA

0_20156120_1408121449274331_4314419565946330873_n

Le cercle de réflexion « I CHJASSI DI U CUMUNU » a organisé une  conférence-débat  à Eccica -Suarella le

Jeudi 20 Juillet 2017, à 19 h  

Casa Cumuna

La réunion-débat a traité de la thématique :

« Pour un Projet de Développement Durable de la Corse »

Elle a été présentée par Adrien Leschi assisté de Jean Antoine Fieschi, Roger Micheli, Pierre Poggioli et Roccu Taddei

Lire la suite

Publicités

CONFÉRENCE/DÉBAT À ECCICA-SUARELLA

Le cercle de réflexion « I CHJASSI DI U CUMUNU », organise une  conférence-débat  à Eccica -Suarella

Jeudi 20 Juillet 2017, à 19 h  

Casa Cumuna

La réunion-débat traitera de la thématique :

« Pour un Projet de Développement Durable de la Corse »

Elle sera présentée par Adrien Leschi et Roger Micheli

La réunion est ouverte à toute les personnes interessées par des échanges fructueux et enrichissants autour de cette problèmatique. Notre cercle se donnant pour ambition de donner la parole aux participants et de les faire s’exprimer sur cette thèmatique, nous invitons cordialement les personnes interressées à venir en parler avec nous.

Nous leur lançons un appel, comme à l’occasion de chacune de nos réunions publiques, en leur demandant de nous faire parvenir d’éventuelles contributions à l’adresse mail suivante ichjassi@gmail.com afin d’enrichir notre réflexion commune et les futurs débats sur cette question.

Des contributions et documents divers sont d’ores et déjà à la disposition des participants et des personnes interessées par nos échanges qui ont la possibilité d’en prendre connaissance sur les outils de communication du cercle (Blog, Page facebook, Twitter…).

ichjassi@gmail.com

 

 

TRIBUNE LIBRE : De l’Alternance à l’Alternative. O Corsu, un ti scurdà di a filetta

J’ai été interpellé cette semaine par deux posts[1], publiés dans des pages Facebook, qui m’ont pour le moins laissé un goût d’amertume.

Non pas que leur contenu me surprenne, – ayant suffisamment pointé du doigt dans mes ouvrages et prises de position, les dangers qui guettent la revendication corse, et ce d’autant plus aujourd’hui que celle-ci s’est imposée comme l’alternance dans quasiment toutes les institutions de l’île – ….

Non ce qui m’a frappé, c’est ce désarroi, certes empreint d’une certaine lucidité,  mais aussi d’une déception voire d’une certaine colère désespérante pour  nous et toute une génération, qui transparaît dans ces lignes émanant de deux personnes issues ou proches de la mouvance nationaliste corse, qu’elles me pardonnent si je ne donne pas leurs coordonnées, mais elles se reconnaîtront facilement. Lire la suite

TRIBUNE LIBRE : MA VISION DE LA CORSE

Introduction : voici 11 000 ans que la Corse vit !

C’est en effet vers 9 000 avant JC que la montée des eaux sépare en deux la grande île CorsoSarde. Mais parler de la Corse c’est d’abord parler des gens qui y vivent.

Dans cette fresque temporelle post-révolutionnaire, une date marque un bouleversement de l’histoire et de la sociologie de la Corse : c’est l’année 1962.

Cette année là est un point d’inflexion pour la population de l’île. Avec 180 000 habitants elle est au niveau de 1821, le niveau qui était le sien sous Louis XVIII, l’année où décède Napoléon.

Gentili1.png

Lire la suite

TRIBUNE LIBRE : L’HÉLICOPTÈRE QUI CACHE LA FORÊT

HÉLICOPTÈRE

Les déplacements en « Supercopter » de nos représentants à l’assemblée de Corse ont emballé la bulle médiatique et les réseaux sociaux ces derniers temps. Chacun y allant de ses arguments en faveur ou non de l’utilisation de ce mode de transport. Arguments budgétaires contre arguments moraux en passant par la prise en compte du « bien être » de l’élu, tout a été mis sur la table. Lire la suite

TRIBUNE LIBRE : ÉCOUTER, C’EST POURTANT TOUT CE QU’IL Y A DE MIEUX POUR BIEN ENTENDRE

images_Vincent_Juin_2017

Ecouter, c’est pourtant tout ce qu’il y a de mieux pour bien entendre.” Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais savait-il seulement, au moment de prononcer ces quelques mots, que ces paroles pourraient s’adapter parfaitement à la situation du nationalisme au 21ème siècle ?

Depuis la symbolique et emblématique accession de trois députés « Pè a Corsica » au Palais Bourbon, le mouvement nationaliste apparaît désormais comme la grande force politique de l’île. Les premières fissures locales à Porto-Vecchio en 2011 et à Bastia en 2014 ont fragilisé d’anciens édifices, la victoire aux territoriales sonnait pour d’aucuns comme une alerte dans un contexte particulier de forces traditionnelles dispersées, la confirmation de ce scrutin législatif finit de convaincre jusqu’au plus sceptique. Lire la suite