CONTRIBUTION : LES TRANSPORTS, ANNEXE 2

LES TRANSPORTS À MADÈRE

MADÈRE

Longue d’environ 55 km large de 24 km elle compte 270 000 habitants sur 801 km². Elle est à 660 km du continent africain, 980 de Lisbonne, 400 des Canaries et 880 des Açores[1]. L’altitude moyenne est de 1 300 mètres avec 3 sommets à plus de 1800 m. Les côtes sont en général abruptes et découpées.

SITUATION POLITIQUE ET ÉCONOMIQUE

À la suite de la révolution d’avril 1974, elle gagne son autonomie politique administrative en 1976 et devient une Région autonome de la République Portugaise.

La zone franche de Madère concentre des activités financières, industrielles et commerciales assurées par des firmes étrangères attirées par des incitations fiscales avantageuses. Avec l’entrée du Portugal dans l’Union Européenne, la Région autonome de Madère (RAM) a bénéficié d’aides conséquentes de l’UE pour le développement des infrastructures par le moyen de subventions du FEDER, notamment pour des travaux très importants sur le réseau routier, rendus difficiles par la configuration très montagneuse de l’île.

Fig. 1. Exemples d’infrastructures routières.

Exemple : L’aéroport de Santa Cruz

L’aéroport principal de Madère est situé à Santa Cruz. La piste a été portée à 2 781 mètres en 2000 ( Ajaccio 2407m Bastia 2 520 m), permettant de recevoir pratiquement tous les types d’avions (il est toutefois considéré comme dangereux). Pour ce faire, des travaux importants ont été nécessaires sur la mer, avec un pont sur 180 piliers de béton. L’allongement de la piste et l’ouverture d’un nouveau terminal en 2002; ont facilité le développement du tourisme. L’île est reliée à l’Europe (principalement Lisbonne et Porto) ainsi qu’à l’Amérique du Sud et aux Açores.

Fig. 2. Piste de l’aéroport principal de Madère est situé à Santa Cruz.

[1] Par comparaison, la Corse est à 177 km au sud-est de la Côte d’Azur, à 85 km de la Toscane et 12 km de la Sardaigne

Publicités