CONTRIBUTION : LES TRANSPORTS, ANNEXE 1

LES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION: Pourquoi faire bien quand on peut faire mal ?

CORSE : exemple sur la route Ajaccio Bastia entre Tavera et Bocognano.

Une route très large, mais avec 3 voies seulement, refaite en suivant en partie les sinuosités du tracé antérieur, alors que la place pour un tracé rectiligne existait. Alors que la largeur totale de la route équivaut à celle d’une 4 voie, la possibilité de dépassement n’existe que dans le sens Ajaccio Bastia. Une partie de la chaussée est en effet occupée, sans utilité apparente, par des accotements très larges, représentant de ½ à ¾ de voie de chaque côté de la route (??)

Fig. 1. Vues de cette infrastructure.

SARDAIGNE

Un exemple pris au hasard sur la 4 voies, au centre de la Sardaigne, vue du dessus, et du dessous. Les automobiles disposent de deux sens de circulation, et les accidents du terrain sont gommés par l’utilisation d’ouvrages d’art (tablier sur piliers, tunnel..)

Fig. 2. Vues de la structure.

Fig. 3. L’arrivée à Nuoro, (36000 habitants à 550 m d’altitude) : 4 voies sur pont, puis tunnel.

Fig. 4. Traversée de Nuoro (36000 habitants à 550 m d’altitude). Contournement par 4 voies, échangeurs.

Publicités