ANNONCE REUNION PUBLIQUE BASTIA

 

RÉUNION PUBLIQUE

BASTIA

MERCREDI 22 MARS 2017

A partir de 18h30


Thème de la conférence :

« La Corse : Un an après »

Lieu : Salle de réunion, Maison des Associations

Saint Angelo, Rue Saint Angelo 20200, Bastia


Communiqué avec prière d’informer 

« I CHJASSI DI U CUMUNU » à  Bastia

Prussima riunione : Prochaine réunion

La prochaine réunion publique 2017 du cercle de réflexion « I CHJASSI DI U CUMUNU », se déroulera à Bastia le  Mercredi 22 mars 2017

Autour de la thématique  “ La Corse : Un an après”

Comme souhaité par les participants à ces échanges et débats fructueux et enrichissants, les membres fondateurs du cercle «  I CHJASSI DI U CUMUNU  »,  invitent les personnes intéressées à venir en débattre

“Maison des associations de Bastia” 

Rue Saint Angelo

à partir de 18h30

D’ores et déjà nous appelons les personnes intéressées par cette thématique et souhaitant enrichir les échanges à nous faire parvenir à l’adresse mail suivante ichjassi@gmail.com des contributions éventuelles au débat. Ces contributions seront versées au dossier de présentation que nous soumettrons aux participants pour qu’ils puissent disposer d’un fond d’informations leur permettant de participer activement par leurs interventions et questions au déroulement de la séance.

ichjassi@gmail.com

Pour I chjassi di U Cumunu

A prussima riunione publica 2017 di u cerculu di studii e di riflessione « I CHJASSI DI U CUMUNU », sara uraganizata u marcuri 22 di marzu 2017, annant’a tematica

A Corsica : Un’annu dopu”

Rispundendu à e dumande ricche e fruttuose di e participente, e fundatore di u cerculu « I CHJASSI DI U CUMUNU », chjamanu a ghente intarissata pà discoranni e cuntrastanni,  a vena,

“Casa du l’Assoccii di Bastia”

Carughju San Angelo

à partesi di 6 ore e mezu di sera

Ora chjamemu e ghjente intaressate pà sta tematica è chi vulariani inrichiccia i nostri dibattiti à mandacci à l’indirizzu mail ichjassi@gmail.com, pussibule cuntribuzione à u dibattitu. Ste cuntribuzione saranni aghjustate à u cartulare di prisintazione che noi mittaremu à a dispusizione di i participenti pà dalli e mezi di participà attivamente à a nostra chjachjarata, incù e sò intarvinzione è quistionne à sta prussima riunione.

ichjassi@gmail.com

Pour I chjassi di U Cumunu

 


NB : Une réunion sur la même thématique sera organisée le   

Mercredi 29 mars à l’IUT de Corti

 


 

A la création du cercle I Chjassi di u Cumunu, nous écrivions « Et ce d’autant que la situation nous confronte à une problématique qu’ont connue d’autres forces politiques et mouvements d’émancipation dans d’autres contrées de par le monde, : le passage d’une logique de résistance et d’opposition à une logique de responsabilité et/ou de gestion(s)… »

Depuis, en décembre 2015, les nationalistes  dans l’union, sont arrivés aux responsabilités à la CTC. Ravivant et concrétisant les espoirs de nombre de nationalistes et de Corses, déçus par l’incapacité, voire le refus ou la non volonté, des forces politiques traditionnelles, claniques ou clientélistes, de droite ou de gauche à prendre réellement en compte leurs problèmes et leurs besoins au quotidien, tout en se projetant vers un avenir de progrès, de développement et de bien-être pour l’avenir de la Corse et des Corses

Depuis, 15 mois se sont écoulés, les embûches, les résistances et les problèmes nous ont rattrapés et la majorité nationaliste de la CTC a dû affronter nombre de dossiers tous importants pour la Corse. Les épreuves et les crises plus ou moins fortes n’ont pas manqué et n’ont pas épargné celles et ceux en charge désormais des affaires de la Corse à la CTC, sous le regard plus ou moins négatif de Paris et de ses relais dans l’Île, n’attendant que la moindre erreur, le moindre faux pas, pour les montrer du doigt

Fidèle à ses objectifs de donner la parole au Peuple, notre cercle après une première réunion trois mois après le succès nationaliste en décembre 2015, revient aujourd’hui vers vous pour débattre du chemin parcouru, des embûches  rencontrées, des succès et des échecs, des satisfecits et des déceptions, dont vous pouvez à l’occasion de cet échange de ce soir vous faire l’écho. L’action de ces treize mois vous a-t-elle convaincu du travail effectué par nos élus, vous a-t-elle déçu ?

Quelles sont selon vous les problématiques qu’ils se  doivent de mettre en avant, quelles sont les urgences à traiter au-delà des dossiers que la CTC doit naturellement traiter… La stratégie et la position politique de l’Etat a-t-elle changé face au verdict de décembre 2015, le peuple doit-il tout attendre des élus ou doit-il se donner les moyens de les soutenir  plus activement et plus fortement sans attendre tout d’eux…

Les questions sont nombreuses, la liste n’est pas exhaustive, et les problématiques le sont tout autant. Humblement ce soir par nos échanges, notre objectif doit participer d’une irrigation des débats et des dossiers pour conforter la démarche et les réponses apportées par les élus en montrant à l’Etat que le peuple veut des résultats, car il est confronté quotidiennement à beaucoup de problèmes et que les  besoins sont nombreux.


A a creazione di u cerculu i Chjassi di u Cumunu, scriviamu « « Et ce d’autant que la situation nous confronte à une problématique qu’ont connue d’autres forces politiques et mouvements d’émancipation dans d’autres contrées de par le monde, : le passage d’une logique de résistance et d’opposition à une logique de responsabilité et/ou de gestion(s)… »

Dipoi dicembre 2015, i naziunalisti uniti, sò ghjunti à e rispunsabilità à l’Asemblea di Corsica. Svidiendu o rinfurzendu e sperenze d’assai naziunalisti o corsi, dilusi da l’incapacità, u ricusu o a manquenza  di vulintà, di e forze pulitiche claniste o clienteliste, di diritta o di manca, à piglià in contu di manera ferma e sò prublema e i sò bisogni ughjinchi, tuttu in’avendu sempre una perspettiva di prugressu, di sviluppu, di benistà pà l’avvenna di a Corsica è di i Corsi.

Dipoi  quindicci mesi sò passati, e trapule, e resistenze è i prublema ci hannu attimpati è a majurità naziunalista hà avutu à scumbatta di pettu à parecchji cartulari tutti impurtanti pà a Corsica…  è cunfronte e crise più o menu forte un’anu mancatu è un’anu risparatu quidde è quiddi in cariga oramai di l’affare di a Corsica à  l‘Assemblea, sottu à l’ochjatura più o menu negativa di Pariggi è di e sò fidati anant’a l’Isula, ùn’aspitendu che a minima errore o falsu passu pà mustrali è dinnunciali.

Sempre fidati à i nostri ughjitivi di dà a parolla a u populu, u nostru cerculu, dopu à una prima riunione, trè mesi dopu u successu naziunalistu di dicembre 2015, rivenne oghje versu voi pà cuntrasta annant’à u caminu parcorsu dipoi, di e trapule, di e successi o di i fiaschi, di e satisfazzione o e dilusione, di e quale  pudaretti, prufitendu di ste scambii tra noi di sta sera,  essa e porta-voce. L’azzione di ste tredicci mesi vi hà cunvinti o  nò di u travagliu fattu da i nostri eletti, v’ha dilusu o nò ?

Qualessi sò sicondu voi e prublematiche che devannu essa primurate, qualesse sò i cartulari urgenti à trattà al-dillà di quiddi che devi trattà naturalmente a CTC ? A strateggia, a pusizione pulitica di u statu hà cambiatu o nò, sicondu voi,  cunfrutattu cheddu hè statu à u risultatu eletturale di dicembre 2015 ? U populu devi tuttu aspittà da l’elleti o dassi i mezzi di sustenali di manera più attiva è più forte senza aspittà tuttu d’eddi solu ?

E quistione sò numarose è a lista si pudarià alungà, e prublematiche ci sò  altre tantu… mà incù umilità, sta sera incù i nostri scambbii, u nostru scopu hè di participà à irrichiscia i dibatitti i cartulari pà rinfurzà a dimarchja è e risposte purtate da l’eletti, mustrendu à u statu che u populu vole risultati, essendu cunfruntatu à assia prublemi di manera ughjinca  è che i bisogni sò numerosi.

 

Publicités