ST’OTTU DI DICEMBRI, FESTA DI A NAZIONE

12185434_509774765875822_4946865522759442892_o

Le 8 décembre 2015 – Festa di a Nazione

St’ottu di dicembri, tutt’ognunu devi participà a e sfarente cumemorazione in Corsica e fora di Corsica e alzà e bandere in ogni lochi (case..) pà mustra a forza di u nostru populu, fieru di a sò storia, di e sò valore e tradizione..

Ce 8 décembre 2015, à partir de 18 h, statue de Pasquale Paoli, citadelle d’Aiacciu, le cercle de réflexion “I Chjassi di u Cumunu” vous convie à participer a une cerémonie de commémoration di a Festa di a Nazione…

Un message rappelant sa signification historique  y sera lu par un membre de notre cercle.

Après l’intonation di U Diu vi Salve Regina, les participants seront conviés à boire le verre de l’amitié au Bistrot du cours. Chacun pourra apporter quelque chose à manger ou boire pour une soirée de partage. La soirée se poursuivra autour d’une animation musicale et culturelle avec nos amis Ghjaseppu Cannata et Daniel Mezzacqui, (et tous ceux et celles, amateurs ou professionnels, qui voudront y participer )

Des Tshirts rémémorant cet instant de souvenir(s) et de convivialité seront en vente (voir pour le commander : Maglietta à 15 euri. Belu7@laposte.net ou sandra20167@hotmail.fr)

12235097_509774825875816_1080963336627569980_n

Rappels historiques

In u filu di rivuluzione di u XVIIIu seculu, a scelta di l’ottu dicembre cum’è « festa di a nazione ».

Le 30 janvier 1735, lors de la Cunsulta de Corti, les Corses adoptent une Constitution démocratique. Le 8 décembre y est déclaré « Festa di a Nazione », coïncidant avec l’Immaculée Conception (même si les avis des historiens et des chroniqueurs divergent sur la date -et le contenu religieux qui y est asocié- de cette Cunsulta). Le Diu vi salvi Regina est par la même occasion proclamé hymne national des Corses. A Festa di a Nazione représente pour les Corses un jour très important. Les célébrations témoignent de la force et de la vitalité des liens reliant notre présent à son passé historique pour se projeter vers un avenir commun à tous les Corses, entre les grands évènements fondateurs de l’histoire de l’île et leur héritage à conserver et à transmettre.

Alora al’dillà di tutt’i debattiti annant’a a scelta di stu ghjornu (e di u cuntinutu di religiosità) di sta cunsulta, perchè micca sceglia sta datta di l’otto di dicembri et di asuccià a Vergine maria, prutettora di a Corsica, sè i Corsi a dicidenu è s’elli pensanu ch’ellu hè impurtante ? E tradizioni si ponu inventà dinù.

Pà Antoine-Marie Graziani : “Chaque peuple écrit ou réécrit l’histoire à sa façon et a besoin de repères historiques ! La France a bien choisi comme date de sa fête nationale le 14 juillet. En réalité le 14 juillet 1790 est le jour de la Fête de la Fédération, alors que tout le monde croit célébrer la prise de la Bastille, un épisode très sanglant de 1789. Chaque peuple écrit ou réécrit l’histoire à sa façon et a besoin de repères historiques !

Publicités