REUNION PUBLIQUE DU 23 AVRIL 2015

IMG_1748 IMG_1747IMG_1746    IMG_1749

Synthèse de la réunion du jeudi 23 avril 2015

20 h Bistrot du Cours, 10 Cours Napoléon

Thème de la réunion : « Pourquoi ce cercle de réflexion aujourd’hui ?»

 Secrétaire de séance : Jean-Louis Rossi  

Objet : suite à la création du cercle de réflexion « I CHJASSI DI U CUMUNU », porté récemment sur les fonds baptismaux, les membres fondateurs ont présenté leurs engagements, leurs objectifs, leur mode d’organisation, ainsi que leurs moyens d’action.

Assistance : 52 personnes

Déroulement de la réunion

Accueil (à partir de 19h30)

Présentation (à partir de 20h)

&&&

Introduction (JL Rossi) Genèse de la démarche. Présentation des fondateurs, de l’association et des outils (blog, réunions…). Quelques mots sur le déroulement de la réunion.

Présentation du cercle (J Taddei) Objectif de la démarche. Ce que sera la démarche. Sérieux et fondement de cette démarche.

Présentation des engagements (P Poggioli) Ce que considèrent les signataires de la charte. Les 6 engagements. Introduction de la thématique du jour et proposition de quelques sous-thèmes. Thème : « Pourquoi ce cercle de réflexion aujourd’hui ?» Sous-thèmes : « Ce cercle peut-il être un groupe de réflexions et d’études ? », « Peut-il être groupe d’influence ? », « Peut-il être identifier les problématiques essentielles? », « Peut-il permettre le dialogue au-delà des appartenances diverses ? », « Peut-il permettre de recentrer le débat sur des enjeux majeurs ? », « Peut-il permettre de donner une lisibilité à la démarche nationale ? », « Peut-il apporter une contribution aux décisions des structures ? », « Les moyens pour y arriver ? »

&&&

 Parole à la salle Explication du principe du « bâton de parole » (F Bonardi)

Prise de parole (F. Bonardi est en charge de la logistique (passage du bâton), P. Poggioli (fait office de « chairman »))

 Interventions 

Remarque : les noms reportés sont ceux donnés par les différents intervenants lorsque ces derniers ont pensé à le faire.

S Barbolosi 

  • Questionnement sur la manière de « porter » concrètement l’action sur le terrain.

JL Rossi

  • Explication du principe du « système asservi » devant être appliqué.

P Casalonga 

  • Importance de l’utilisation des termes « Peuple » et « peuple ».
  • Nécessité de se pencher sur la définition du Peuple.
  • Ne pas limiter le patrimoine culturel à la langue.
  • Nécessité de voire le fonctionnement du cercle comme une intersection de plusieurs cercles qui se recoupent. Notion de cercles sécants. Partage des idées…

Pamela

  • Interrogation sur la possibilité que ce cercle puisse se transformer, par la suite, en force politique.

V Buresi

  • Interrogation sur la pertinence d’un tel cercle.
  • N’est-il pas prématuré et redondant de mettre en place une telle démarche alors qu’il existe déjà des structures politiques où peuvent s’investir les militants ?

F Bonardi

  • Mise en avant de l’importance de remettre du fond au débat et de se dégager des enjeux électoraux.
  • Reconnaissance des personnes qui luttent.
  • Intérêt d’une telle démarche : amener les gens à se parler.

P Poggioli

  • Cette réflexion peut nourrir les structures.
  • Ce cercle ne prétend pas détenir les solutions.

MA Leandri

  • Nécessité de se concentrer sur les fondamentaux.
  • Les membres du cercle ne sont pas là pour militer.
  • Ce cercle peut être vu comme un appui aux différents partis, un moyen d’apporter du fond.
  • Travail sur des dossiers bien identifiés en oubliant les contraintes des échéances électorales.

JD Rossi

  • Un lieu qui permet d’oublier les « tendances ».
  • Un moyen de surpasser les clivages.

J Ferrari

  • Le cercle n’est pas un parti politique.
  • Retour sur la notion de cercles sécants et sur la nécessité de donner du fond au discours politiques car le temps politique est court.
  • Nécessité d’avoir une vision à 25 ans.
  • Exemple : Autonomie, Indépendance ? Certainement des notions à approfondir pour voir réellement ce que chacun met derrière ces termes.

P Poggioli

  • Travaux sur des projets sociétaux majeurs pour notre île.

JL Rossi

  • Si ce cercle devient un espace de dialogue, le pari sera gagné.
  • Aucune incompatibilité entre les partis politiques et le cercle bien au contraire.

F Bonardi

  • Un espace d’échanges moteurs d’un espoir collectif.

P Casalonga

  • Retour sur nos droits et nos devoirs.
  • La force politique est différente d’un parti politique.
  • Il faut faire de la politique.
  • L’autonomie doit arriver avant l’indépendance. Le contraire n’est pas concevable.
  • Le terme « nationaliste » a pénalisé le mouvement.

S Barbolosi 

  • Problème de la dérive politicienne de la politique.
  • Nécessité du respect de l’être humain avant de parler de respect de la Terre.
  • Nécessité de se remettre en question, de changer les mentalités.
  • Réapprendre à vivre ensemble.

Krimau 

  • Les cercles de réflexion ont changé la face du monde par le passé.
  • Régionaliste, enfant de la Terre.
  • Notion d’âme de la Terre.
  • La connaissance permet la liberté de l’esprit.

JL Rossi

  • Les valeurs humaines transcendent le reste.

P Poggioli

  • Force politique est à dissocier de parti politique.
  • Trouver un axe commun.
  • Le but : l’émancipation.
  • Ne pas se laisser enfermer dans le débat électoral.

Intervenant X

  • Ne vit pas ce discours tous les jours.
  • Un malaise se fait ressentir avec une anxiété du à un sentiment de rejet et de racisme.

Pamela

  • Ressent la même chose que l’ intervenant X.

Momo Stitou

  • Je suis Corse.
  • Les nationalistes ont déjà réussi car je me définis en tant que Corse.
  1. Conclusion (JL Rossi)

Prochaine réunion : le jeudi 28 mai 2015 au Bistrot du Cours (Aiacciu) à 20 h sur le thème « Évolutions institutionnelles, pour quoi faire ? ».

Publicités