SYNTHÈSE RÉUNION BASTIA DU 26 MAI 2016

IMG_3527

Synthèse de la réunion publique

Le 26 mai 2016  

Salle des congrès – Théâtre municipal de Bastia

« Identité culturelle et Patrimoine »

 

Horaires :

  • Début : 18h45
  • Parole à la salle : 19h30
  • Fin : 21h15

Participants : 62

Déroulement de la réunion 

Secrétaire de séance : Stephane Marchetti

  1. Présentation des Chjassi di u Cumunu et du thème de la réunion par Paul Turchi-Duriani
  2. Explications données sur le principe du bâton de parole par Iviu Pasquali
  3. Présentation par diaporama des grands axes patrimoniaux de la ville de Bastia par Paul Turchi-Duriani
  4. Présentation par diaporama du poids du patrimoine dans l’économie par Roger Micheli
  5. Synthèse intermédiaire par Pierre Poggioli
  6. Parole à la salle
  7. Conclusion par Pierre Poggioli

Présentation Orale 

Paul Turchi-Duriani

Présentation de l’association d’I Chjassi di u Cumunu.

Présentation du thème de la réunion publique, Identité culturelle et Patrimoine, à l’aide d’un diaporama présentant (à titre d’exemple) le patrimoine de Bastia, et de la proposition de trois axes de projets envisageables. Il est remarqué dans cette présentation que la Corse peine à correctement maintenir un cap idéologique en matière de politique patrimoniale.

Roger Micheli

Présentation, à l’aide d’un diaporama, du poids du patrimoine et de la culture dans l’économie, plus précisément dans le PIB. La conclusion de cette présentation montre l’importance de soutenir la politique culturelle et patrimoniale de la part des acteurs publics mais aussi privés tant la part au sein du PIB est importante, c’est-à-dire créatrice de richesse.

Yves Pasquali

Présentation du bâton de parole et du déroulement de la réunion publique.

Première synthèse – Pierre Poggioli

Des directions ont été données, le public peut réagir sans pour autant poser de questions. C’est avant tout l’avis personnel qui intéresse le cercle de réflexion.

Trois thèmes sont proposés à la discussion :

  • Patrimoine.
  • Patrimoine dans son expression identitaire.
  • Patrimoine et économie.

Parole à la salle 

Partie 1 – Patrimoine

Jeromine Casanova

Venue prendre des réponses.

Présidente de l’association Renaissance de l’Orgue Corse.

Patrimoine porté seul par l’association.

100 orgues au départ, aujourd’hui 50 seulement.

Une route de l’orgue à Bastia sera créée.

Constat à l’échelle de l’Île : patrimoine abandonné, dans l’oubli !

Exemple du festival que la ROC anime (formation d’organistes), peu de fonds publics pour développer cette manifestation.

Attente d’un soutien plus important de la part des collectivités.

Michel Frassatti

Émet l’idée d’un partenariat plus fort avec l’Italie, surtout du fait de l’appartenance au même bassin linguistique.

Trop de temps passé à la dilution culturelle.

Ghjermana de Zerbi

Problème patrimonial qui naît : le projet de surélévation du lycée maritime (nous venons de découvrir que le chemin de ronde est fermé à cause du lycée).

Destruction du paysage architectural de la Citadelle par le lycée maritime.

Jean-Claude Rogliano

Rebondit sur les deux premières interventions.

L’Histoire a été mise sous le manteau, elle a été niée.

Volonté de rendre l’Histoire la plus plausible possible, donc de la métamorphoser.

Mise en avant de l’Histoire par la BD.

Gérard Dykstra

La vraie question : Comment se répartit la richesse créée par le patrimoine ?

Comment se répartit-elle socialement ?

L’impact sur l’emploi est-il réel ?

Répartir la richesse que crée la culture.

Scandales du lycée maritime et du couvent Saint-François, deux dossiers patrimoniaux laissés à l’abandon.

Anne Avenoso

Pourquoi ne pas mettre en relation l’Université et le Patrimoine en ce qui concerne un inventaire général du patrimoine corse ?

Les ressources doivent être mises en synergie.

Jean-Paul Colombani

Président de l’association Petre Scritte.

Un inventaire existe au niveau de la CTC.

L’association fait des inventaires et les publie (spécialisée sur le Cap Corse).

Il faut soutenir le tissu associatif en matière de sauvegarde patrimoniale.

Amandine Burguet-Moretti

Lien entre patrimoine historique et patrimoine naturel.

Patrimoine bâti en lien étroit avec le lieu de construction : exemple des ponts génois.

Deuxième synthèse – Pierre Poggioli

IMG_3610

Partie 2 – Patrimoine dans son expression identitaire

Thierry

La question de la culture et l’économie : la culture ne doit pas devenir un produit.

L’action culturelle dépend de la politique qui découle de choix idéologiques.

La culture doit cependant être liée à l’idéologie, revue cependant, et non liée à l’économie.

Max Simeoni

Attirer l’attention sur les contradictions.

Quand on parle de l’école de navigation, ce fut un grand bon pour Bastia, mais contradiction patrimoniale (déstructuration).

Dans tout choix, il y a malheureusement des dommages collatéraux.

Le pouvoir (distributeur d’argent) est pris en défaut entre l’économie et le patrimoine.

Les transports commencent à être envisagés au départ de l’Île : tourisme de masse. Comment le gérer ? Décentrés, certes, mais pas de prise sur la structure au départ.

Comme les culturels sont éclatés et trouvent tout injuste, chacun milite pour son credo culturel.

Préconisation : On devrait sortir du schéma où chacun revendique l’aide, partir de la démocratie participative : une structure de coordination.

Paul Turchi-Duriani

Citation de Churchill « Pourquoi se battre si ce n’est pour la culture ? ».

Mise en place d’Assises de la culture.

Sauvegarde commune, définition d’une voie politique corse au sens noble du terme.

Modus operandi commun, rien n’a plus de valeur qu’autre chose.

La passion doit véritablement être mise en commun.

Michel Frassati

Attention aux subventions !

Le principe de la subvention est pervers à terme en matière de politique associative patrimoniale !

Sur l’identité : exemple de la communication des Italiens avec les Corses en anglais. Rien d’imaginable ainsi il y a 50 ans.

Accent mis sur la gastronomie : exemple de l’aziminu. Il n’en retrouve nulle part comme il le conçoit. Même à ce niveau, on ne croit plus en nous. L’identité commence dans le plat.

Anne-Marie Luciani

Les mentalités collectives doivent se bousculer, la prise de conscience doit être populaire, la démocratie doit exiger des comptes.

Réaction sur les richesses de Bastia.

Les Bastiais n’apprécient plus ce qui est à leur porte.

Damien Delgrossi

Insiste sur les Assises de la culture.

Une formation universitaire qui ne donne aucun emploi : le DU Patrimoine.

Il faut se poser les bonnes questions : les besoins en matière de patrimoine et quelle vision d’ensemble la politique revêt-elle sur le patrimoine ?

Dominique Lanzalavi

Insiste sur la transmission du savoir patrimonial, peu de signalétique par exemple.

Création d’une application qui permettrait aux enfants de mieux connaître les bâtiments de leur ville.

Vivre avec son temps, c’est-à-dire le numérique, en le mettant au service du patrimoine.

Troisième synthèse – Pierre Poggioli

Partie 3 – Patrimoine et économie

Paul Turchi-Duriani

Emploi et culture : rompre les mentalités. S’investir avec plus d’abnégation.

Jean-Claude Rogliano

Démonstration : exemple de patrimoine vivant avec ses gîtes ruraux.

Les interventions ayant été nombreuses et variées, elles ont, par leur richesse, souvent évoqué les trois thèmes en même temps. Après une heure quarante-cinq d’intervention et quarante-cinq minutes de présentation, il est convenu, d’un commun accord, de clore le débat. Pierre Poggioli fait un rappel général de la réunion publique.

21h45…

IMG_3531

Publicités